Architecture & Design

L’inspiration en trois dimensions : Bienvenue dans le futur.

Office of the Future, Dubai

Seulement 17 jours ont été nécessaires à la construction du Bureau du Futur. Durant cette période, ni béton à mélanger, ni déchets à ramasser. Le bâtiment a été imprimé en 3D avec une imprimante d’une hauteur de 6 m et d’une longueur de 46 m. Ce sont les premiers bureaux au monde réalisés ainsi, en parfait état de marche, équipé de l’électricité, de l’eau, des télécommunications et de la climatisation.

Auteur/e: Angelika Molk

Lamps - Shine a Light

Les lampes à technologie LED mettent le travail en lumière et en valeur. En voici un brillant exemple : conjointement avec Nimbus, pionnier de la technologie LED, Bene a développé de nouveaux luminaires adaptés aux différentes zones du bureau – Lamps. Les formes épurées de Lamps ont été dessinées par le studio de design londonien PearsonLloyd.

Sémaphores, balises ou lanternes disséminés entre les îlots de communication et les espaces de travail du bureau – les nouvelles Lamps de Bene diffusent la lumière avec intelligence. Elles offrent une qualité d'éclairage optimale : elles permettent non seulement d'éclairer le poste de travail, mais créent également une ambiance agréable. Le bien-être des collaborateurs s’en trouve accru, leur concentration stimulée.

Les lignes simples, presque idéales, des Lamps portent indéniablement la griffe de PearsonLloyd. Ces lampes s'intègrent parfaitement dans l’univers de PARCS et DOCKLANDS. Ces deux gammes ont connu un grand succès.

Un pôle de rassemblement au bureau

Toguna Circle, la dernière-née de la célèbre gamme PARCS conçue par PearsonLloyd pour Bene, offre aux équipes un espace de travail qui leur est propre. La Toguna Circle, lieu de vie et de rencontres doté d’une atmosphère lounge, permet toutes sortes d’activités de groupe tout en favorisant l’esprit d’équipe. Elle renforce ainsi les échanges, la communication et la coopération. Au choix, elle peut être configurée avec des équipements multimédias Media Boards pour présentations et visioconférences.

Constituée de cloisons mi-hautes tapissées, la Toguna Circle crée un espace circulaire dans l’espace – et elle reste ouverte sur ce qui l’entoure. D’un diamètre de trois mètres, elle peut accueillir jusqu’à dix personnes. On s’y sent bien, comme dans une bulle – tout en restant au cœur de l’action ; car la Toguna Circle permet de voir et d’être vu.

Dans les bureau en espace ouvert aux agencements bien structurés, qui favorisent la circulation entre les postes de travail individuels, les We-Places et Me-Places, la Toguna Circle est un élément central dans la vie d’une équipe, un lieu de réunion temporaire.

Revêtements, sièges, coussins et moquette confèrent à cet intérieur confortable une ambiance agréable et un esprit lounge qui invitent à la détente. Tables, tabourets et mobiliers multimédias font de la Toguna Circle un pôle multifonctionnel idéal pour le travail en équipe.
 

Un espace dédié à la collaboration et au travail collaboratif.

La Toguna Circle est un espace convivial et dynamique conçu spécialement pour la vie des équipes ; elle développe les possibilités de rencontres dans l’entreprise et favorise la communication informelle. « Nous voulions créer un espace pour tous les types d’échanges au sein d'une équipe », explique le designer Tom Lloyd, « depuis la traditionnelle réunion matinale aux brainstormings improvisés, en passant par les déjeuners et pause-café, sans oublier les rencontres autour d'un verre en fin de journée ou les retransmissions d’événements sportifs à la télévision. La Toguna Circle permet de concilier réflexion sérieuse et détente. »

Bene News

Nouveau showroom Bene au cœur du centre d’affaires parisien

Bene Paris

Avec de nombreux invités, clients, distributeurs et architectes, Bene inaugure le jeudi 5 juin 2014 son nouveau showroom dans le Quartier Central des Affaires à Paris. 265 mètres carrés d’espace pour présenter des concepts novateurs, des zones pour le travail concentré « Me-Places », pour la communication ouverte « We-Places » et des postes de travail traditionnels « Work-Places ».

Auteur/e: Bene

Toguna Circle, inspirations et design

PearsonLloyd by Mark Cocksedge

Le studio londonien PearsonLloyd compte parmi les agences de design les plus renommées d'Europe. De nombreux prix internationaux ont récompensé leurs travaux dans le domaine du design de mobilier et de la conception de produits, tout comme dans les secteurs du design transport et du design public.

Leur objectif est de faire du bureau un endroit plus humain, plus vivant et plus inspirant. Ils remettent en question cet esthétisme technique qui prédomine aujourd'hui dans le monde du travail.
Tom Lloyd et Luke Pearson ont créé le Studio en 1997, une fois leurs études au Royal College of Art terminées. Une préoccupation récurrente commune a marqué le début de leur coopération : réussir à allier deux secteurs souvent considérés séparément : le design de mobilier et la conception de produits.

Au début de la coopération entre PearsonLloyd et Bene, le souhait fut émis de développer un paysage de bureau complètement novateur et peu conventionnel pour encourager la communication spontanée et le travail en équipe ; c'est ainsi qu’une nouvelle manière de penser la vie au bureau est née : PARCS.

La gamme de meubles PARCS est la réponse à l'importance croissante du travail du savoir au bureau, d'où le besoin de redéfinir l'espace et de concevoir des meubles qui inspirent. La collection PARCS, maintes fois récompensée par des prix internationaux, est l'une des gammes les plus populaires du portfolio de Bene.

Le concept et le nom de la Toguna plongent leurs racines en Afrique occidentale, au Mali. La Toguna désigne le lieu de rassemblement où les anciens du village prennent leurs décisions. La Toguna, un cylindre entrouvert installé indépendamment dans l'espace, est le meuble le plus étonnant de la gamme : un lieu un peu secret, propice aux brainstormings, aux brèves réunions ou aux entretiens qui nécessitent un haut degré de concentration, et ce, que ce soit en mode assis, debout ou adossé. La Toguna est la plus petite salle de réunion au monde. La Toguna Circle en est la toute dernière mouture.


Quelle est la logique qui se cache derrière la Toguna Circle ?
Depuis son lancement en 2009, la Toguna a reçu un retour extrêmement positif de la part des architectes et des bureaux d’études, mais aussi des utilisateurs. L'idée de départ de PARCS résidait dans le fait que les collaborateurs pouvaient être tout aussi productifs lorsqu’ils n’étaient pas installés à leur poste de travail.

Roll on – petite histoire du siège de travail

La position assise est en réalité une habitude étonnamment récente. Cette position, telle que nous la connaissons aujourd'hui, fut en fait pendant longtemps l'apanage des puissants : le trône est l'ancêtre de notre chaise actuelle. Les premières images de personnes assises proviennent par conséquent de l'Égypte antique et montrent des monarques en « position assise de représentation ». Avoir le droit de s'asseoir sur une chaise était signe de pouvoir et d'autorité et fut, jusqu'à la fin du Moyen-Âge, un privilège de l'élite chrétienne et mondaine. Ce ne fut qu'au XVIe siècle que l'usage de la chaise se répandit, lorsque la bourgeoisie commença elle aussi à revendiquer ce privilège. Avec l'essor du commerce, les premières « professions assises » ont vu le jour : négociants, marchands et comptables exécutaient leurs activités de plus en plus souvent à un poste de travail, donc à une place assise. Comme les registres des comptables étaient de forme allongée et devaient être étalés sur plusieurs tables, on inventa bientôt une chaise dotée de roulettes pour pouvoir aller d'un bout à l'autre des bilans plus rapidement.
 

Au rythme des machines

Déjà à l'époque, la commodité se plaçait au centre des considérations en matière de conception de sièges de bureau. Une tendance suivie et amplifiée avec l'arrivée de l'industrialisation : désormais, les machines imposaient leur rythme au travail de bureau, qui devait être accompli avec discipline, précision et méthode. L'homme lui aussi devait travailler efficacement, conformément aux principes du taylorisme : tout devait se trouver à portée de main sur le bureau afin de réduire au minimum les déplacements au niveau du poste de travail.

Cette approche mécanique se reflète également dans le design des premiers « véritables » sièges de travail, dont l'apparition est étroitement liée à l'invention de la machine à écrire : lorsque vers 1870 les premières Remington conquirent les bureaux, et qu'avec elles les femmes accédèrent, à leur tour, au monde du travail, la position assise s'établit définitivement comme la posture principale. Le siège de bureau typique, tel qu'il fut par exemple mis au point par Ten Eyck, était un siège standard, sobre et aux mesures de la secrétaire, avec trois pieds ou plus, une assise en bois réglable en hauteur et un dossier vertical, légèrement amorti pour le soutien de la colonne vertébrale. Hélas, les sièges de série impersonnels ne fonctionnaient pas comme prévu : la position assise était inconfortable et provoquait maux de dos et défauts de posture.

Auteur/e: Angelika Molk

Le nouveau travail chez Microsoft à Vienne : un haut potentiel

Ce qui est resté, c'est la surface de 4 500 m² répartie sur trois étages, mais celui qui entre dans l'espace de réception de la succursale viennoise de Microsoft, se trouve dans un monde totalement nouveau. Le rez-de-chaussée est une seule zone ouverte, accessible aux clients et partenaires. Le concept de l'espace comprend tout ce que les conditions générales ne permettaient pas autrefois. Aujourd'hui, on voit un espace doté de transparence, d'une grande qualité environnementale pour les différentes situations de communication et de rencontres.
 

Le concept antérieur avait pris de l'âge

« Pourquoi avons-nous commencé ces transformations ? Nous voulions plus d'efficacité et une meilleure gestion des surfaces, une mise à jour de l'infrastructure technique et une offre d'espace fonctionnel et qui fonctionne, et ce, adapté à nos processus, » nous dit Alexandra Moser, directrice du groupe business « Information Worker » (travailleurs de l'information) lors de notre entretien. « Avec le temps, nous avons remarqué que nous avions suffisamment d'espace dans nos bureaux, mais que nous manquions de salles de réunions pour les équipes plus petites. De plus, il y avait trop peu de possibilités de retrait pour un travail exigeant de la concentration, ou pour téléphoner en paix. La cafétéria en revanche était toujours bondée, parce que c'était l'un des rares lieux où l’on pouvait se réunir de façon spontanée dans une ambiance agréable. »
 

Travailler au sein du 21ème siècle

En même temps, la rénovation des bureaux est devenue un élément intégrant des objectifs de l'entreprise pour 2012. Ces derniers définissent comme centre d’activités de proposer des concepts et des produits idéaux pour le travail et la communication au 21ème siècle. « Cela veut dire que nous avons besoin d'un bureau qui va bien avec notre entreprise, notre philosophie de la communication ouverte et nos idées de la disponibilité rapide, de la haute performance et de l'orientation intelligente pour la satisfaction des clients. Et naturellement, le nouveau bureau doit attirer des talents, créer un lieu où on veut travailler, » constate Moser.

C'était le cadre optimal pour utiliser le propre savoir-faire concernant le sujet du « nouveau mode de travail ». À l'échelle mondiale, Microsoft se penche depuis longtemps sur les questions relatives aux mondes de travail en transformation. Après tout, les résultats forment la base du développement des propres produits.

×

×
×